car je la trouve détestable. Vous la connaissez sûrement, laissez-moi vous la raconter quand même et peut-être vous rafraîchir la mémoire.

c'est la parabole de la grenouille et du scorpion. Je la paraphrase, je ne la connais pas par coeur car on me l'a racontée il y a très longtemps. C'est d'ailleurs une amie qui trouvait ça très bien comme principe. Il n'y a pas de rapport de cause à effet direct mais nous ne sommes plus amies. Différence d'appréciation des choses sûrement.

Il était une fois un scorpion qui était au bord d'une rivière et se trouvait bien embêté car il voulait aller de l'autre côté mais ne sachant pas nager, il ne pouvait pas le faire à moins d'être suicidaire et de risquer de se noyer.(ndlr: le scorpion par définition n'est pas suicidaire).

Arrive une grenouille coassante, ouverte d'esprit et très sociable puisqu'elle demande au scorpion ce qui lui arrive.

Ce dernier, un brin dépressif et par conséquent, ayant perdu sa superbe, lui explique son dilemne, voulant surtout parvenir à ses fins ainsi et lui demande de l'aider. Il lui dit: "si tu veux bien, tu pourrais me prendre sur ton dos, car tu peux sauter de nénuphar en nénuphar, je t'ai vu faire (ndlr: la flatterie aide quand on a besoin d'aide, tous les rusés le savent) et comme ça, je pourrais aller de l'autre côté."

La grenouille, quand même pas née de la dernière averse, lui dit: "hé, mais tu as un dard, tu es dangereux, je sais ce dont tu es capable, je t'ai vu à l'oeuvre également."

Le scorpion, se faisant subitement mielleux, lui dit: "mais non, mais non, je te promets... Je ne le ferai pas... Aide-moi, je te revaudrai ça... Promis, juré, je ne ferai pas de mal."

La grenouille, bonne pâte et désireuse d'aider, idéaliste et voulant croire au meilleur, se fait un peu tirer l'oreille, mais finalement le prend sur son dos, lui dit de bien se cramponner. Le scorpion se tient mais s'abstient de lui faire mal. Ben voyons, il a besoin d'elle et se sent près de son but. En deux coups de cuillères à pot ou plutôt en trois bonds, rebondissant de nénuphar en nénuphar, ils arrivent de l'autre côté.
Et là, le scorpion la pique, lui injectant ainsi son venin mortel.

Là, la grenouille sentant la mort venir et comprenant qu'elle s'est fait avoir, lui dit: "pourquoi tu as fait ça? Tu avais promis pourtant."
Et le scorpion, de répondre, devenu narquois puisque n'ayant plus besoin d'elle: "c'est dans ma nature".

Le "c'est dans ma nature" est l'équivalent du flic qui se disculpe de ses bavures en disant "j'avais des ordres", de l'homme d'affaires qui croit que faire du fric lui donne tous les droits, du salaud qui croit que la fin justifie les moyens, de tous ceux qui croient qu'une cause vaut bien quelques dommages collatéraux, etc, etc, il y a hélas trop d'exemples possibles.

Ce qui peut être accepté d'un scorpion ne peut pas l'être des humains. Et les gens qui trouvent que cette parabole est bonne et la font leur sont infréquentables. Qu'ils soient un président, un chefaillon ou monsieur tout le monde.

Et les pires d'entre les pires sont ceux qui aspirent à mieux, ont envie d'être mieux mais n'osent pas s'y atteler et se rangent du côté des plus forts, quitte à être plus méchants que les méchants. Ceux-là sont les vrais nuisibles dont parlait Michel Audiard car ils sont incontrôlables et changent leur veste à tout moment.

Et il n'y a pas besoin d'être influent pour être une ordure. Les ordures se rencontrent partout et souvent se déguisent en gens parfaitement fréquentables.

Je ne sais pas mais moi, on m'a dit qu'il fallait juguler ses mauvais intincts quand j'étais petite. J'ai peut-être trop bien écouté les belles idées mais à long terme, je pense que celles-ci permettent de vivre de belles histoires, de dégager le bon grain de l'ivraie, d'être heureux le matin et de vivre longtemps une belle vie si on fait attention. Y a du boulot mais ça vaut le coup d'essayer d'avoir une belle vie, non?

Donc ceux qui pensent que le scorpion a ses raisons et lui trouvent des excuses, passez votre chemin.

Par contre, si vous pensez que la grenouille a eu raison d'essayer car qui sait, elle aurait pu tomber sur un scorpion réformé et sincère mais qu'elle aurait dû s'équiper d'une combinaison pare-dard et lui faire faire un atterrissage pas en douceur du tout afin de pouvoir s'éloigner vite fait avant qu'éventuellement il ne la pique ou peut-être coasser afin de l'étourdir le temps qu'elle se dégage ou quelque autre parade de défense utile en cas d'attaque à la déloyale, vous êtes les bienvenus et merci d'exister. Surtout les jours où pouvoir rire grâce au comique de l'absurde sauve de bien des ulcères (extrêmement douloureux, je ne veux même pas en avoir un vrai) et des gonflements de paupières (extrêmement inesthétique).

PS: pour ceux d'entre vous qui ont une sympathie particulière pour les scorpions, sachez que je ne leur veux pas de mal (tant qu'ils ne se baladent pas sur mon lit, là je hurle de trouille, mais c'est une autre histoire), je trouve notamment dégueu qu'ils soient être vendus vivants dans des bouteilles pour les touristes dans certaines contrées où ils habitent, et pour ceux qui seraient scorpions dans le signe du zodiaque, il se trouve que par un hasard hallucinant d'horaire de naissance, je suis moi-même ascendant scorpion. Donc amis scorpions, si vous me lisez, ne soyez pas offensés :) et amies grenouilles, faites gaffe, vous n'avez pas que des amis et votre peau n'est pas assez épaisse pour y résister. Sur ce, bonne soirée.