Depuis février, je me suis affranchie de vingt ans de joug de carte orange en passant à la carte intégrale et donc en quittant mon coupon mensuel pour un coupon annuel (donc le joug n'est plus mensuel mais annuel!!!) et surtout un passe sans contact. Conclusions après quelques mois d'usage (positif et négatif mélangés): J'ai gagné environ deux secondes sur mon passage aux portillons. je fais beaucoup moins de gestes et donc je passe plus vite l'obstacle. Je pensais que cela me procurerait une joie plus grande donc déception au début. Depuis, j'ai compensé en tapant le passe sur le truc violet (je n'ai pas dit en le fracassant dessus) mais disons que j'établis le contact. C'est bien plus satisfaisant que d'insérer le ticket et le récupérer de l'autre côté. Mais en même temps, niveau extase, c'est quand même très au niveau des pâquerettes. Je déteste le bruit que font les portillons pour exprimer leur joie de constater la présence d'un passe navigo à leur portée. Pourquoi nous met-on autant de bruits désagréables dans notre univers urbain? d'autant que ces bruits sont répétitifs et par conséquent, bien plus susceptibles de nous taper durablement sur le système. Heureusement qu'on peut se mettre de la musique dans les oreilles, ça évite de s'énerver pour cause d'oreilles trop sensibles aux bruits qu'elles analysent comme désagréables. Je n'ai plus l'angoisse du dernier jour du mois où je me retrouverai généralement tard le soir à acheter mon coupon. Je ne frôle plus l'apoplexie en l'achetant, eu égard à son prix. Ca me coûte à peu près la même chose qu'avant mais c'est prélevé sur mon compte (donc je fais néanmoins une violente apoplexie en voyant la colonne débit quand je consulte le site de ma banque). J'attends avec impatience le mois gratuit... j'envisage de passer ce mois-là entièrement à faire du métro/du bus et du RER comme certains font des tours de manège ou des parties de flipper gratuites quand on a claqué à la loterie. Je n'aime pas du tout le bruit que fait le passe dans les bus, la lumière verte qu'il déclenche et surtout l'idée qu'on puisse ainsi analyser les déplacements de chaque possesseur de passe me déplaît au plus haut point. Nous devons être un sujet d'étude, des points sur un diagramme dans un bureau quelconque de la RATP. Je pense qu'au lieu d'analyser nos déplacements, ils feraient mieux de revoir l'agencement de leur bus (super casse-gueule, à croire que ceux qui les conceptualisent ne sont jamais montés dans un bus qui roule) et leur fréquence plutôt que nous inventer des bidules qui font du bruit. Dernière trouvaille dans mon bus, nous annoncer les arrêts. D'accord, c'est pratique pour la personne qui ne connaît pas son chemin, qui est aveugle mais y a quelqu'un d'encore plus pratique pour ça, ça s'appelle le chauffeur ou si vraiment on a peur de lui parler, y a ce qu'on appelle un plan de ligne. Parce que, quand vous prenez le même bus tous les jours, et que vous entendez la même voix synthétique vous annoncer les mêmes arrêts, p'têt que vous, ça vous berce, moi, ça m'irrite donc vivent tous les appareils à écouter de la musique. Ca couvre les nuisances sonores :)