dimanche 17 avril 2005

les extrêmes

  Décidément, Paris est un monde. Et ce monde se traverse à la manière des taupes, dans des souterrains. Tu pars d'un terminus et tu vas à l'autre bout et tu traverses une succession de mondes. Mais le drame, c'est que tu n'es pas parti.C'est terrible de se dire que tu mets autant de temps à aller de Roissy à Orly en RER que tu mets de temps à aller de Paris à Londres dans le ciel.Le métro est le comble du voyageur. Il ne part jamais. Il ne fait que tourner dans des galeries, maintes et maintes fois arpentées. Nous ne... [Lire la suite]
Posté par caelle à 13:38 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

vendredi 15 avril 2005

en réponse

Merci à "laurinette". Oui, trop injuste. Oui, suis d'accord, ce retournement de situation fait un arc, en fait un personnage mais dans le triste.s'il faut choisir un film sur une thématique similaire, qui parle de rapports humains, de familles, de rêves, de difficultés économiques, de sport, de destin contrarié, je préfère voir "Billy Elliot". Parce que Billy Elliot n'est pas brisé en plein vol. Et Maggie l'est.J'aurais préféré le voir chez moi. Dans mon antre. Pour pouvoir voir immédiatement après un truc qui me... [Lire la suite]
Posté par caelle à 15:03 - Commentaires [0] - Permalien [#]
vendredi 15 avril 2005

allez hop pirouette

   Je ne sais plus qui a dit que l'humour était la politesse du désespoir. Peter : What branch of physics are you involved with?Lloyd : Something more terrifying than blowing up the planet.Peter : Is anything more terrifying than world destruction?Lloyd : The knowledge that it doesn't matter either way. It's all random. Originating aimlessly out of nothing and eventually vanishing forever. i'm not talking about the world. I'm talking about the universe. All space, all time, just... a temporary convulsion. And I get... [Lire la suite]
Posté par caelle à 13:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
vendredi 15 avril 2005

million dollar baby ---> ne pas lire si vous ne l'avez pas vu

  "It's the magic of risking everything for a dream that nobody sees but you." voix off du personnage joué par Morgan Freeman "Winners are simply willing to do what losers won't." sur un panneau dans la salle de boxe aaaargh. Trop bien mais trop triste. J'ai horreur de voir les idéaux se briser. J'ai horreur de voir les gens biens s'en prendre plein la gueule et les salauds s'en sortir sans une écorchure. Ca arrive trop souvent dans la vie. Quand je paye ma place, que je me déplace, je veux ressortir... [Lire la suite]
Posté par caelle à 13:45 - Commentaires [1] - Permalien [#]
vendredi 15 avril 2005

réflexion nocturne

Certaines personnes ont du mal à être. Trop, hélas. Avec les autres, avec eux-mêmes. Ils partent dans tous les sens, ils en font trop ou pas assez, un peu comme si leur curseur s'emballait, un peu comme une voix qui partirait dans les aigus et se casserait pour retourner dans les graves. Ils ne sont pas dans la bonne fréquence. Ils s'empourprent, ils bégaient. Alors ils cherchent un moyen de communiquer avec les autres. Pour certains, c'est une fonction, une structure, un carcan qui leur donne une forme et les tient debout.... [Lire la suite]
Posté par caelle à 02:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
mercredi 13 avril 2005

le Normandie à paris

  les New Yorkais ont le Radio City Music Hall, les Parisiens avaient le Gaumont Palace, place de Clichy. Je n'ai vu le premier que de dehors, je n'ai pas connu le deuxième. Mais je suis allée petite au Normandie et au Kinopanorama voir de grands films. A l'époque où je croyais encore que, quand y avait deux cents Indiens à cheval sur l'écran, ils étaient tous derrière l'écran. Alors je regardais en sortant après le film cet écran pour essayer de comprendre. Et je n'avais pas d'explication rationnelle pour les gros plans.... [Lire la suite]
Posté par caelle à 16:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

mercredi 13 avril 2005

I just want it the way I want it

   J'adore ce passage de "when Harry met Sally". En fait, non, j'adore tout ce film. A part peut-être les intermèdes avec les couples qui racontent leur histoire. Je les trouve un peu longs. Ce qui est bien en dvd, c'es que l'on peut faire "fast forward". Même si au fond ils sont importants dans la construction du film. C'est un scénario très bien construit, très équilibré, avec des scènes d'anthologie. Y a carrément des scènes dont je connais le dialogue par coeur.Je les aime tous les deux, Meg et... [Lire la suite]
Posté par caelle à 13:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
mercredi 13 avril 2005

faisons les présentations

C'est classique, ça, je parle, je parle et total, on ne se présente pas. Parce que vous avez beau vous cacher et ne pas mettre de commentaires, je vois bien qu'il y a des gens qui atterrissent sur mon cahier. En plus, ils viennent de partout. Ca, c'est chouette, je m'amuse à compter les drapeaux. ah l'outil statistiques, quelle belle invention. C'est la même excitation que les machines à sous sans l'angoisse de l'argent qui disparaît, bref parfait pour la radine que je suis!!Moi, quand je lis quelqu'un et que j'aime la façon... [Lire la suite]
Posté par caelle à 11:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
mercredi 13 avril 2005

colonne Morris

Ce film me fait assez envie. J'ai vu une bande-annonce et c'est assez alléchant. Par contre, je n'aime pas trop l'affiche.
Posté par caelle à 02:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
mercredi 13 avril 2005

bir hakeim - passy ligne 6

Un métro aérien qui offre un tel panorama à quiconque écarquille ses yeux et colle son nez contre la vitre ne peut pas être un mauvais métro :) Prêts pour la traversée? Hiver, été, automne, printemps, chaque jour même, ce panorama change et ne perd jamais son pouvoir d'attraction sur moi. J'ai beau le connaître, ça sera toujours comme si je le voyais pour la première fois.
Posté par caelle à 02:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]