Alors, ça y est, c'est passé, c'est sympa. Dans le top ten des Noëls, ce n'était pas le mieux mais ce n'était pas non plus le pire. En même temps, je serais incapable de dire lequel était mon meilleur Noël. P'têt quand j'étais petite mais alors vraiment petite et qu'il y avait vraiment de la famille, que tout était à la guimauve et que la bûche était bonne. De ces choses qu'on croit qu'elles dureraient toujours et que chaque année, ça serait pareil. Un rituel. Les mêmes gens. Sauf que les gens ne sont pas éternels. Wow. Si j'avais su que ca ne durerait pas toujours, j'aurais essayé de mieux m'en souvenir, comme dit un personnage dans "Liberty Heights" de Barry Levinson. Je sais pas, quoi qu'il arrive, Noël, c'est un chouïa raté. Dans l'ensemble, ça se passe bien, la nourriture est bonne, y a toujours des membres de la famille qu'on est content de retrouver mais ça manque d'allégresse. Ca fait figure imposée. Ca fait gestes arrêtés. C'est aigre-doux, c'est doux-amer.
Parfois, j'ai fait des Noëls chez d'autres gens. C'était une autre ambiance sauf que, malgré tout, je ne m'y sentais pas à l'aise car je me sentais en trop car je n'étais pas de la famille. Mal à l'aise dans ma famille, mal à l'aise dans celle des autres. Et pourtant, ils étaient mille fois plus chaleureux que la mienne. C'est p'têt pour ça que je me sentais mal à l'aise. Parce que je n'étais pas habituée à la chaleur et ce climat de gens contents d'être ensemble et capables de l'exprimer, ça me faisait à la fois plaisir et de la peine puisque chez moi, ce n'est jamais le cas. Je crois qu'ils n'ont pas appris ce que c'est la chaleur sauf qu'ils n'ont pas l'air d'en souffrir. Ou alors ils le cachent très bien. En même temps, je n'ai pas fait le tour des Noëls de la planète, y a p'têt des familles chez qui c'est glacial ou glauque ou les deux à la fois. Les gens capables de faire une place à Noël pour quelqu'un d'extérieur, ce sont déjà des gens plus chaleureux que la moyenne donc forcément, quand on est invité chez eux, on a un choc en comparaison. Les autres, on ne voit pas comme ça se passe chez eux donc on ne peut pas se rendre compte.
Les animaux de cette famille sont les plus chaleureux, voire limite affectueux. Comparés aux humains. Même les animaux à sang froid.
Alors, à défaut de se faire des grandes embrassades entre humains pour se dire combien nous sommes contents de nous voir, eh ben, on fait plein de bisous aux animaux à la place. Curieuse famille.
Mais dans l'ensemble, celui-là de Noël, il n'était pas mal du tout. Bon, la grande tablée, ce n'est pas demain la veille. Mais, d'un autre côté, serais-je vraiment à l'aise dans une grande tablée? Dur à savoir.
De bonnes fêtes à toutes et à tous.