"It's the magic of risking everything for a dream that nobody sees but you." voix off du personnage joué par Morgan Freeman

"Winners are simply willing to do what losers won't." sur un panneau dans la salle de boxe

aaaargh. Trop bien mais trop triste. J'ai horreur de voir les idéaux se briser. J'ai horreur de voir les gens biens s'en prendre plein la gueule et les salauds s'en sortir sans une écorchure. Ca arrive trop souvent dans la vie. Quand je paye ma place, que je me déplace, je veux ressortir sur un nuage. Je ne veux pas ressortir rincée.
Je ne dis pas que c'est un mauvais film. Je dis que c'est un film qui remue. Je dis que Clint, Morgan et Hilary sont des princes.
Mais je n'aime pas voir les films désespérants au cinéma. Je ne supporte pas de ressortir sonnée d'une salle. Je ne supporte pas que tout ce que je crois dans la vie et qui me paralyse arrive à des personnages de fiction. Je veux qu'eux s'en sortent. Je veux un bout de ciel bleu dans le ciel noir. Je veux la confirmation que ça vaut le coup de continuer.
Je n'aime pas les destins qui se brisent. Dans la vie, trop souvent les bons sont assassinés, les oiseaux sont tués en plein vol. Alors oui, on se souvient d'eux. On les admire. Mais leur message passe-t-il vraiment?
et la morale de cette histoire est trop désespérante. A moins d'avoir la foi et de croire que la vie n'est qu'une vallée de larmes.
Ce n'est pas ma foi. Moi, je veux croire que l'on a quelque chose à faire ici-bas. Que le bien est à faire maintenant.
Et ce personnage méritait mieux. Je n'aime pas la bêtise de la vie, les accidents bêtes, ceux qui t'attaquent parce qu'ils sont méchants et que tu ne leur reviens pas. T'as rien fait, mais tu ne ne leur reviens pas. Et ils te tabassent. Toi ensuite, t'es cassé mais eux, ils sont encore là, impunis et ils ne sont même pas rongés par le remords. Et ça, c'est dégueulasse.
Que Morgan Freeman règle son compte à l'autre vermine avec un seul gant et un seul oeil me donne envie d'applaudir debout mais qu'il n'y ait pas une scène où la "méchante" qui coupe les pattes d'Hilary est punie pour ce qu'elle a fait, qu'il n'y ait pas une scène où elle vient la voir, où elle s'en veut de ce qu'elle a fait me donne la rage. Parce que trop souvent, dans la vie, c'est ça. Et au cinéma, je ne veux pas voir ça. En tout cas, pas dans une salle. Parce que ça me fout trop en l'air. Parce que ça me donne trop envie de me buter en sortant. Parce que tout ça, je le savais déjà. J'en avais trop peur. Et je vais au cinéma justement pour oublier ça.
Il est excellent, son film. Parce qu'il ne répond pas aux questions, parce que justement, il touche à des noeuds où il n'y a pas de réponse.
Les rapports entre les gens sont bien vus. Les relations entre eux sont vachement justes. C'est jubilatoire et désespérant. Parce que gagner en réussissant sa mort quand il ne reste plus rien d'autre à réussir parce que l'on t'a volé tout le reste, ça me flingue.
Je n'aime pas les perdants magnifiques. J'ai trop peur d'en être une.